samedi 11 août 2018

Fête champêtre du 26 août

Comme tous les ans nous réaliserons dans la châtaigneraie Bourdet notre fête villageoise.

Je joins à ce petit post l'affichette créée à cette occasion. Vous y trouverez tous les renseignements pour nous joindre.

Merci à nos futurs visiteurs et convives.


Affichette AAVM

Peire

mercredi 30 mai 2018

La chauffe du four de Montaillon

Comme tous les ans depuis plus d'un quart de siècle, nos amis Montaillonais, organisaient ce samedi passé, 26 mai, leur traditionnelle chauffe pour la fête du pain et des tourteaux, gâteau incontournable du .... pays "Mellois en Poitou".

Comme tous les ans, la journée débutera par la chauffe pour le pain. Pendant que l'ami Joël s'active devant la gueule du four, présentant les fagots prévus, le reste de l'équipe sous la conduite de Dimitri prépare les pâtons, des boules et bâtards. 

Puis le cérémonial immuable de l'enfournement des pains, suivi de la surveillance de la fournée, ce qui nous permettra de prendre une pause restauratrice mérité. 
Car le "casse croûte" c'est sacré à Montaillon!

Welcome, Bienvenidos

C'est parti pour le pain

Du bon boulot

Une équipe soudée

On attend le top

On enfourne

Il faut faire vite

Ensuite ce sera la sortie du pain et la préparation de la tournée pour celles et ceux qui ont pris le temps et la gentillesse de se manifester auprès de la doyenne de l'équipe qui gère les commandes.

Gisèle, car c'est d'elle dont il s'agit, a insisté sur le temps incertain, bien qu'à 11h du matin le temps était très .... beau.

On casse croûte

Le trésorier ouvre les bouteilles

Ouverture du four, ça sent bon!

On prépare la tournée
  Aussi à la reprise du travail à 14h pour la préparation des tourteaux, nous décidâmes donc de  .... bâcher!

Aussi tout en préparant la chauffe, nous avons avec notre matériel associatif, mis le four et ses abords hors la menace d'une hypothétique averse. 

Comme tous les ans, la cuisson des tourteaux fut parfaite et cela sous un déluge de . . . .  grêle! Bien vu Gisèle.

On fait la pâte des tourteaux


Les moules sont prêts


Malgré le temps on enfourne

Déluge de grêle

Quel beau résultat

Pour finir vers 18h nous avons attaqué la troisième et dernière chauffe pour le repas  du soir. Peu à peu nos convives sont arrivés avec des plats et des entrées, ainsi que "amuses gueules " pour la traditionnelle "Marquisette" du président.

Puis ce sera le repas partagé dans la MPT de Montaillon où chacun pourra goûter aux merveilles cuites dans notre beau four banal.


Les plats arrivent

Même les enfants mettent la main à la pate

La table est pleine

Premier plats sortis

On papote et on boit un petit coup

Les enfants émerveillés

Enfin la marquisette!

Les convives s'installent

On surveille les derniers plats

On s'installe à table . . . bon appétit à toutes et tous!


Merci à toutes et tous, surtout à ces nouvelles personnes venues voir ce "fameux" four de Montaillon et cette fête familiale que nous y faisons depuis longtemps autour.

Peire

dimanche 4 mars 2018

Ce n'était pas ma tasse de thé .... pour cause!

Français vous avez la mémoire courte, disait le "maréchal". Il disait aussi : "les murs ont des oreilles".

Ici je vous parlerais de la mémoire des habitants du Pays Mellois.

Il y a déjà plus de dix ans que certaines et certains, élus communautaires, élus dans cet outil d'appui au "Pays Mellois" qui se nommait "Conseil de développement du Pays Mellois", pensaient en l'urgence de fusionner un certain nombre d'instances, dans une seule pour créer une nouvelle structure.

Nous avons réalisés de nombreuses études, sur la spécificité du pays, ses difficultés, ses atouts, sa population, son ou ses bassins d'emplois. Nous avons passé énormément de temps à peser le pour et le contre, en fonction des connaissances du moment, des législations en cours et des directives nouvelles.

Il nous paraissait donc évident de fusionner les communautés de communes existantes pour créer une nouvelle entité en respectant un certain nombre d'objectifs déjà posés pour elles mêmes par les communautés existantes.

Bien sur les problèmes principaux étant d'ordre financiers, il faudrait à court terme "égaliser" nos diverses taxes, les lissant sur un mandat ou  deux pour mettre en route cette structure.

Le président du Pays mellois de l'époque, Eric Gautier, était l’artisan principal de cette perspective.

Hélas, beaucoup de "Cassandres" dans ce beau pays; on laissera donc passez le temps. Des conflits de personnes, des intérêts personnels, auront raison de cette belle idée inéluctable.

Oui je sais, il est facile de réécrire l'histoire à posteriori. 

Aujourd'hui, l’État nous oblige à nous marier dans la brutalité. Je dis brutalité car rien ne fut préparé. Aujourd'hui nous découvrons des distorsions financières qui seront résorbées sur douze années mais au détriment de notre ancienne communauté de Celles sur Belle. De plus l'inquiétude est grande sur la compétence scolaire.

Il est bien évident que dans notre démocratie tout le monde peut s'exprimer, d'autant plus facilement lorsque l'on est pas concerné. C'est un peu, beaucoup, ce qui se passe avec la compétence scolaire, sachant qu'un grand nombre de petites communes du territoire, n'ont plus d'écoles, ou sont en regroupement pédagogique avec une commune voisine.

A qui donc la faute de tout se gâchis! A celles et ceux en en responsabilité à cette époque qui ne surent dépasser leurs petits intérêts pour concevoir un territoire qui aujourd’hui serait en capacité de résister à l’attractivité du Pays Niortais.

Nous nous sommes efforcés sur le territoire de la communauté de commune de Celles sur Belle de créer les conditions pour attirer les jeunes couples avec enfants. 

Réfection des écoles de Mougon, vie associative importante, brassage de population, sachant de nos nouveaux citoyens allaient vers le bassin d’emploi du Niortais.

Les nouveaux arrivants ne ce sont que peu investis dans la vie locale, aussi le destin du Pays Mellois ne les intéresse pas; comme l'avenir d'un territoire c'est sa jeunesse ........ vous comprendrez facilement mon inquiétude, oh pas pour moi et mes 71 ans, mais pour vous jeunes citoyennes et citoyens qui l'êtes si peu!


25 juillet 2006   

Sur cette photo du 25/07/2006, bientôt 12 ans, vous reconnaissez M. Francis Proust, maire de Thorigné, Monsieur Eric Gautier, Président du Pays Mellois ( qui n'est pas une state de plus, mais un outil de gestion des communautés de communes du Pays Mellois), Madame Vina, Monsieur Lévêque. 

Cet article annonçait enfin l’événement : "le mariage de nos deux communautés". Que nenni, ce serait 11 ans plus tard aux forceps!

Aujourd'hui, nos élus communautaires (Mougon-Thorigné), conduits par Monsieur Francis Proust, maire, dénoncent un certain nombre de choses, ce avec raison. Mais n'est pas un peu tard?

De plus notre édile fustige toujours avec raison le centralisme "Mellois" auquel nous nous exposons (la compétence scolaire, le lissage des taxes, .....); mais la réalité c'est aussi qu'au niveau de nos communes rurales mal taillées de nombreuses fois, les hameaux sont exclus depuis longtemps des avancées qui touchent les bourgs. On parle de "revitalisation des bourgs" en laissant "murriendo las aldeas" '(vous traduirez).

Il en est ainsi en France, laissons vivre les gros et mourir les "maigres". C'est bien pour cela qu'il faut réfléchir tant qu'il est temps, construire des scénarios honorables pour tous, sinon on donne la main à l’état et tout le monde sait par avance comment cela se termine. 

Peire

mardi 6 février 2018

Le froid, Orange, ........

Salut comment vas-tu, tu es tout bleu. C'est le froid?

auceths dedins ma ort

Fight to live!

Non je sors de chez Orange.
Qu'est-ce qui t'arrive.

Rien de grave, tu as entendu parler de notre situation à Montallin, un petit hameau de 110 feux où rien n'a été fait depuis ...... les prisonniers Allemands qui en 1946 réalisèrent l’adduction d'eau chez nous.

Aujourd'hui où tout un chacun  peut espérer une ligne téléphonique digne du 21 ème siècle, ..... et bien nous ......

Que veux-tu il faut bien des millions de couillons qui payent plein pot pour que quelques milliers de privilégiés soient raccordés par la fibre optique. Ce doit-être des "grosses légumes", ou des fainéants des villes, qui n'ont rien d'autre à faire qu'à glander un appareil d' Orange à la main.

Que t-on t-il dit chez Orange?

En réalité, laissant le problème de débit, en crédit à un jeune voisin dynamique et compétent, en deux mots je précise, j'expliquais nos soucis à la jeune et mignonne conseillère prenant en charge mon grand mal être existentiel!

Vu votre attitude négative momentanément à notre demande de traitement du dossier de notre village (travail lamentable de vos sous traitants après la chute du poteau téléphonique), j'ai consulté le site Orange et j'ai vu trois possibilités pour moi de changer d'offre, tout en n'ayant bien sur rien de mieux, mais à moindre coût).
Elle est belle la langue française; moindre coût, vous comprenez, mais en réalité c'est aussi moindre coup, sur la tête.

J'expose à la mignonne, qui tout en m'écoutant, pas m’égouttant, ce qui ne voudrait rien dire, rosie. Là c'est moi qui finasse, comme eut-dit mon copain Ronsard : "Mignonne allons voir si la rose ........".

Mademoiselle je n'arrive pas depuis chez moi à Montallin, à joindre SOSH; pourtant depuis le temps que j'entends :"C'est quand que vous passez chez SOSH".
Là la (la la la la) conseillère sourit, elle connaît la musique, son visage exprime un faux étonnement.

Comment ça chez SOSH, mais vous êtes chez Orange ici, dit-elle toute redressée comme un gallinacé de compétition.
Diantre je pensais que vous pourriez m'aider, mon problème étant que n'ayant de téléphone portable, je ne peux renseigner le champ "n° de portable de la page affichée, ....". Que nenni je ne peux rien faire pour vous, sourire faussement ingénu, mais si vous vouliez un portable, je pourrais ...

Autrement j'ai vu que mon contrat ZEN, là il faut le rester, prend fin ce mois ci et formidable vous l'avez actuellement en promotion (les soldes sans doute).

De plus en plus rose, un sourire doux, enveloppant, la jeune femme me lance d'un ton égal, ferme et définitif :"oui, mais non!".

Perque pas oc dici a la beroia madomaisella! "Excusez-moi" d'ajouter en français, c'est bête quand je ne suis plus trop bien, "ma vielha lenga occitana" remonte à la surface et quand je suis très mécontent je cause castillan "hill de ......." .
Je ne peux pas non plus vous faire profiter de cette offre réservée aux nouveaux venant d'un autre opérateur, vous comprenez?
De toutes façons, vous, actuellement avez la gratuité des appels vers tous les mobiles, alors que ceci n'existe pas dans cette offre promotionnelle.
C'est un piège à cons, mademoiselle. Non c'est pour les jeunes, ce qu'ils gagnent dans l'offre, 6€ mois, ils le dépensent au centuple.

Mignonne, je l'ai déjà dit, raide dans ses bottes, lui donnant encore plus de prestance, j'ai pris congé, la félicitant de son professionnalisme orienté "baisure du client", encore mieux si c'est, pour elle une vieille personne incompétente et soumise à ce monde de merde dans lequel vont s'enfoncer nos petits enfants.

Orange est injoignable lorsque vous avez un problème; au 3900 si vous êtes un particulier, sans rire même sans box allumée, on vous dit :" Tout qui marche bien", vous répondez : "Vous êtes sur, je crois que ma box ne tourne que sur 3 pattes" Hé, Hé, répond facétieux votre interlocuteur :" c'est pourtant pas un méhari"!

Et comme dit l'adage :"Méhari lundi, embêtements Orange pas finis"


Et comme le disait mon lointain parent  "M. Drop", grand pin des Landes originaire de Murcia (la jolie) :"cregoi que la cabana a caguda sul lo canh*"

Peire

* ce n'est ni du castillan, ni du valencian, ni du catalan, même si c'est compréhensible facilement, notamment aux habitués du tournoi des 5 & 6 nations aujourd'hui!





dimanche 28 janvier 2018

ja a vengut l'alh de los ors!


Et oui dimanche 28 janvier de ci de là, cahin-caha, l'ail des ours point ses jolies petites pouces vertes.
Si salio el ajo del oso es decir que va viniendo rapidamente la primavera?
A ver ......

Il y avait bien longtemps que nous ne t'avions pas vu si gaillard et jouvenceau, jeune petit Lambon. Ruisseau sacré des « Keltes », oui je sais on écrit « Celtes », mais autrefois la prononciation était « Kelte », que voulez vous que j'y fis ; elle est belle la langue française et dans son imprécision sonore elle peut faire vagabonder l'esprit !

Source d'un afflent du Lambon : His name is? piense rugby!


Non seulement petit « rui » (Lambon semble signifier ruisseau en gaulois) tu as repris ta place dans ton environnement, mais tu grondes et chantes quand tu mêles tes eaux presque propres aux sources malicieuses et amoureuses venant se lier à toi, dans ce chant bucolique d'un dimanche froid, mais sec et lumineux de fin janvier.

Amoureuses les sources enfin pleines se jettent sur toi
Tu prends ton aise, dans un lit enfin retrouvé
 Ma surprise fut grande lorsque je crus apercevoir cette tendre herbette qui annonce le printemps. Oui c'était de l'Ail des Ours, dont nos petites vallées se couvrent en général début mars, jusqu'à cette explosion de début mai, où se mêle à la senteur forte de cet allium sauvage, la beauté non moins étonnante de cette fleur blanche, qui de loin rappelle l’Edelweiss des montagnes.

A vegut l'alh de los ors
Ces petites pousses, ce sont celles de l'ail sauvage, mangez en!
Assis sur « mon banc » au dessus de « La Nou » si chère à M. Moinot, à peine à quelques mètres de sa maison familiale, je regardais ce paysage hivernal tel qu 'il le dépeint dans sa littérature. Je voyais à travers les arbres aux feuilles caduques, les zones inondées le long du ruisseau, comme probablement c'était le cas autrefois.

Texte de M. Moinot, académicien, et oui!
Le lambon déborde, apportant à la vallée une future prospérité
La vallée
Dans une des pages de l'ouvrage qu'il consacre aux « enfants bergers » de cette plate vallée, il écrit qu'ils s'égaillaient telle une volée de moineaux (Moinot), lors de grosses averses, escaladant le pré du dessus pour aller se cacher dans une secrète cachette. Que bien sur j'ai facilement découverte, mais qui semble inconnue des indigènes ! C'est beau, surprenant, ésotérique ! A voir.


Vous qui êtes natif de cette vallée du Lambon, vous allez sûrement vous émerveiller dans de lointaines et improbables contrées, alors que vous ne connaissez pas ce petit et joli pays qui est le votre.

Pour être heureux et aimer les autres il faut commencer par se connaître, s'accepter tel que nous sommes pour s'aimer. Pour comprendre les autres contrées du monde, il faut commencer par aimer ses ancêtres et se souvenir de ce qu'ils ont réalisé pour nous.

Pour finir un adage romain disait : « là où je suis heureux, là je suis chez moi »

Assis au dessus de la vallée du Lambon, loin du tumulte du monde, là je suis heureux.

Peire



mardi 16 janvier 2018

Orange ou le mépris du "cochon" d'utilisateur.

Bonjour Citoyennes, Citoyens,

Nous vivons un début d'année 2018 venteuse, même tempétueuse pour certaines de nos côtes. Qui dit vents violents, signifie souvent dégâts collatéraux!

Le 3 janvier 2018, un poteau téléphonique de Montaillon (79370 Mougon-Thorigné) fut décapité par les fortes bourrasques de vent. La partie portant le boîtier téléphonique se trouvant au sol, ce dernier détruit . . . . mais restant fonctionnel pour un certain nombre de lignes!

Il nous fut bien sur très difficile de trouver un "humain" pour prendre en compte le problème. Les divers numéros téléphoniques d'Orange nous incitant à nous diriger vers un site Internet, sur lequel bien sur impossible de traiter correctement notre incident!

Nous avons essayé, sans succès, de motiver les collectivités locales pour nous aider. La majorité des réponses "verbales" étant : "Que voulez vous que nous puissions faire?"

Question : "A quoi servent donc toutes ces strates d'élus  qui n'ont de pouvoir que celui de toucher des émoluments qui ne sont pas des salaires mais des indemnités obtenus par nos propres impôts, pour des actions . . . invisibles?"

Lundi 15 janvier une entreprise missionnée par Orange est venue, sans qu'aucun avis de passage ne soit indiqué aux pauvres "pecus vulgaris" que nous sommes, pour récupérer le poteau endommagé.

Sans état d'âme, sans réflexion, l'employé a coupé le câble menant au boîtier endommagé, qu'il jeta au sol sans aucun ménagement. J'ai pris les photos qui suivent en exprimant mon mécontentement à l'employé.

L'employé désynchronise le boîtier du poteau

Ça c'est du boulot de "Pro"

En fichage du nouveau poteau "alu", destruction de la chaussée
Vous pouvez voir ici le professionnalisme des sous-traitants d'Orange. No comment!

Aujourd'hui 16 janvier, devant notre colère d'hier après midi, la même entreprise de "gougnafiers" est revenue poser un câble temporaire, toujours avec le même professionnalisme!

Quelques photos de cette belle ouvrage!

Câble blanc temporaire

Elle est pas belle la vie, selon Orange

C'est classieux
Nous n'acceptons pas bien sur d'être traités comme si nous étions de sous citoyens. 

Y por fin jueves 18 de enero (oui ce sont les nerfs)

Il pleut, il vente, il travaille. Merci monsieur

La ligne est à l'ouest, ça c'est sur. Lui il raboute les fils dans la gaine enterrée; merci Monsieur
  Une équipe de 2 courageux qui malgré des conditions peu favorables rétablirent les lignes. A celui qui "raboutait" les fils dans le sol je demandais : "vous avez fait vite". Réponse : "aujourd'hui l'urgence c'était Montaillon". Bravo!

Il suffisait de trouver la (le) bon interlocuteur (trice). Ah elle est belle la France.

Nous souhaitons "fortement" qu'un responsable d'Orange vienne se rendre compte du "mépris non professionnel" des sociétés missionnées par Orange pour réaliser les travaux d'entretien ou de remise aux normes des supports qui lui incombent, pour "transporter la voix et les données" pour lesquels nous payons cher des services inopérants!

Nous souhaitons en second lieu, évoquer avec lui et les collectivités territoriales dont nous dépendons, la réalisation de la modernisation de notre réseau et son enfouissement, comme cela a été réalisé pour les divers lieux de vie de notre collectivité territoriale.

Dans le cas ou notre légitime demande ne serait pas prise en compte, nous nous tournerions vers la justice de notre pays.

Peire

jeudi 4 janvier 2018

Ah que c'est beau le progrès et les . . . . . automatismes!

Tempête, ce qui en période hivernale n'est pas une chose extraordinaire. Si ce n'est que cela entraîne parfois des dégâts, du type chute d'arbres, bris de poteaux téléphoniques, vagues submersibles, . . . .

Aujourd'hui à Montaillon j'ai sollicité les divers services pour remettre en état un poteau téléphonique sectionné par le vent. Les services communaux sont passés hier matin pour attacher les fils à un mur et mettre les restes du poteau et le boîtier de raccordement en sécurité. Le boîtier est ouvert, ce qui implique que les lignes sont dans l'humidité et que bientôt il n'y aura plus de connexion, ni téléphone, ni internet, ni plus pour celles et ceux qui ont tout sur la box!

Pour joindre la commune ça va encore, mais après pour joindre Orange . . . .

Que ce soit par mail, impossible, par téléphone, impossible et par le 3900, là c'est merveilleux!

Il faut beaucoup de finesse et de ruse pour atteindre enfin un conseiller, qui "tout de go" vous réconforte : "une signalisation de l'incident a été faite à Orange". Dans notre cas c'est la commune. 

J'insiste alors sur le fait qu'être au courant c'est bien, mais est-il prévu une intervention? Mon interlocuteur me répond par la négative et s'engage à emmètre une nouvelle signalisation!

Ceci n'engageant rien et fait croire au demandeur que l'on va s’intéresser au problème.

Dans deux ans il faudra beaucoup plus qu'aujourd'hui utiliser internet dans nos vies administratives, mon inquiétude :
  • Nos concitoyens sont-ils réellement éduqués et équipés pour une telle réalité
  • Nos équipements sont-ils à la hauteur du défi à relever
Pour moi la réponse set simple : NON!

Enfin deux photos de ce petit Montaillon dont nos élus se moquent bien depuis longtemps, il va falloir que cela change!






Sin comentario

Feliz ano nuevo a todas y todos, y sobre todo buen teléfono!

Peire