mardi 6 février 2018

Le froid, Orange, ........

Salut comment vas-tu, tu es tout bleu. C'est le froid?

auceths dedins ma ort

Fight to live!

Non je sors de chez Orange.
Qu'est-ce qui t'arrive.

Rien de grave, tu as entendu parler de notre situation à Montallin, un petit hameau de 110 feux où rien n'a été fait depuis ...... les prisonniers Allemands qui en 1946 réalisèrent l’adduction d'eau chez nous.

Aujourd'hui où tout un chacun  peut espérer une ligne téléphonique digne du 21 ème siècle, ..... et bien nous ......

Que veux-tu il faut bien des millions de couillons qui payent plein pot pour que quelques milliers de privilégiés soient raccordés par la fibre optique. Ce doit-être des "grosses légumes", ou des fainéants des villes, qui n'ont rien d'autre à faire qu'à glander un appareil d' Orange à la main.

Que t-on t-il dit chez Orange?

En réalité, laissant le problème de débit, en crédit à un jeune voisin dynamique et compétent, en deux mots je précise, j'expliquais nos soucis à la jeune et mignonne conseillère prenant en charge mon grand mal être existentiel!

Vu votre attitude négative momentanément à notre demande de traitement du dossier de notre village (travail lamentable de vos sous traitants après la chute du poteau téléphonique), j'ai consulté le site Orange et j'ai vu trois possibilités pour moi de changer d'offre, tout en n'ayant bien sur rien de mieux, mais à moindre coût).
Elle est belle la langue française; moindre coût, vous comprenez, mais en réalité c'est aussi moindre coup, sur la tête.

J'expose à la mignonne, qui tout en m'écoutant, pas m’égouttant, ce qui ne voudrait rien dire, rosie. Là c'est moi qui finasse, comme eut-dit mon copain Ronsard : "Mignonne allons voir si la rose ........".

Mademoiselle je n'arrive pas depuis chez moi à Montallin, à joindre SOSH; pourtant depuis le temps que j'entends :"C'est quand que vous passez chez SOSH".
Là la (la la la la) conseillère sourit, elle connaît la musique, son visage exprime un faux étonnement.

Comment ça chez SOSH, mais vous êtes chez Orange ici, dit-elle toute redressée comme un gallinacé de compétition.
Diantre je pensais que vous pourriez m'aider, mon problème étant que n'ayant de téléphone portable, je ne peux renseigner le champ "n° de portable de la page affichée, ....". Que nenni je ne peux rien faire pour vous, sourire faussement ingénu, mais si vous vouliez un portable, je pourrais ...

Autrement j'ai vu que mon contrat ZEN, là il faut le rester, prend fin ce mois ci et formidable vous l'avez actuellement en promotion (les soldes sans doute).

De plus en plus rose, un sourire doux, enveloppant, la jeune femme me lance d'un ton égal, ferme et définitif :"oui, mais non!".

Perque pas oc dici a la beroia madomaisella! "Excusez-moi" d'ajouter en français, c'est bête quand je ne suis plus trop bien, "ma vielha lenga occitana" remonte à la surface et quand je suis très mécontent je cause castillan "hill de ......." .
Je ne peux pas non plus vous faire profiter de cette offre réservée aux nouveaux venant d'un autre opérateur, vous comprenez?
De toutes façons, vous, actuellement avez la gratuité des appels vers tous les mobiles, alors que ceci n'existe pas dans cette offre promotionnelle.
C'est un piège à cons, mademoiselle. Non c'est pour les jeunes, ce qu'ils gagnent dans l'offre, 6€ mois, ils le dépensent au centuple.

Mignonne, je l'ai déjà dit, raide dans ses bottes, lui donnant encore plus de prestance, j'ai pris congé, la félicitant de son professionnalisme orienté "baisure du client", encore mieux si c'est, pour elle une vieille personne incompétente et soumise à ce monde de merde dans lequel vont s'enfoncer nos petits enfants.

Orange est injoignable lorsque vous avez un problème; au 3900 si vous êtes un particulier, sans rire même sans box allumée, on vous dit :" Tout qui marche bien", vous répondez : "Vous êtes sur, je crois que ma box ne tourne que sur 3 pattes" Hé, Hé, répond facétieux votre interlocuteur :" c'est pourtant pas un méhari"!

Et comme dit l'adage :"Méhari lundi, embêtements Orange pas finis"


Et comme le disait mon lointain parent  "M. Drop", grand pin des Landes originaire de Murcia (la jolie) :"cregoi que la cabana a caguda sul lo canh*"

Peire

* ce n'est ni du castillan, ni du valencian, ni du catalan, même si c'est compréhensible facilement, notamment aux habitués du tournoi des 5 & 6 nations aujourd'hui!





dimanche 28 janvier 2018

ja a vengut l'alh de los ors!


Et oui dimanche 28 janvier de ci de là, cahin-caha, l'ail des ours point ses jolies petites pouces vertes.
Si salio el ajo del oso es decir que va viniendo rapidamente la primavera?
A ver ......

Il y avait bien longtemps que nous ne t'avions pas vu si gaillard et jouvenceau, jeune petit Lambon. Ruisseau sacré des « Keltes », oui je sais on écrit « Celtes », mais autrefois la prononciation était « Kelte », que voulez vous que j'y fis ; elle est belle la langue française et dans son imprécision sonore elle peut faire vagabonder l'esprit !

Source d'un afflent du Lambon : His name is? piense rugby!


Non seulement petit « rui » (Lambon semble signifier ruisseau en gaulois) tu as repris ta place dans ton environnement, mais tu grondes et chantes quand tu mêles tes eaux presque propres aux sources malicieuses et amoureuses venant se lier à toi, dans ce chant bucolique d'un dimanche froid, mais sec et lumineux de fin janvier.

Amoureuses les sources enfin pleines se jettent sur toi
Tu prends ton aise, dans un lit enfin retrouvé
 Ma surprise fut grande lorsque je crus apercevoir cette tendre herbette qui annonce le printemps. Oui c'était de l'Ail des Ours, dont nos petites vallées se couvrent en général début mars, jusqu'à cette explosion de début mai, où se mêle à la senteur forte de cet allium sauvage, la beauté non moins étonnante de cette fleur blanche, qui de loin rappelle l’Edelweiss des montagnes.

A vegut l'alh de los ors
Ces petites pousses, ce sont celles de l'ail sauvage, mangez en!
Assis sur « mon banc » au dessus de « La Nou » si chère à M. Moinot, à peine à quelques mètres de sa maison familiale, je regardais ce paysage hivernal tel qu 'il le dépeint dans sa littérature. Je voyais à travers les arbres aux feuilles caduques, les zones inondées le long du ruisseau, comme probablement c'était le cas autrefois.

Texte de M. Moinot, académicien, et oui!
Le lambon déborde, apportant à la vallée une future prospérité
La vallée
Dans une des pages de l'ouvrage qu'il consacre aux « enfants bergers » de cette plate vallée, il écrit qu'ils s'égaillaient telle une volée de moineaux (Moinot), lors de grosses averses, escaladant le pré du dessus pour aller se cacher dans une secrète cachette. Que bien sur j'ai facilement découverte, mais qui semble inconnue des indigènes ! C'est beau, surprenant, ésotérique ! A voir.


Vous qui êtes natif de cette vallée du Lambon, vous allez sûrement vous émerveiller dans de lointaines et improbables contrées, alors que vous ne connaissez pas ce petit et joli pays qui est le votre.

Pour être heureux et aimer les autres il faut commencer par se connaître, s'accepter tel que nous sommes pour s'aimer. Pour comprendre les autres contrées du monde, il faut commencer par aimer ses ancêtres et se souvenir de ce qu'ils ont réalisé pour nous.

Pour finir un adage romain disait : « là où je suis heureux, là je suis chez moi »

Assis au dessus de la vallée du Lambon, loin du tumulte du monde, là je suis heureux.

Peire



mardi 16 janvier 2018

Orange ou le mépris du "cochon" d'utilisateur.

Bonjour Citoyennes, Citoyens,

Nous vivons un début d'année 2018 venteuse, même tempétueuse pour certaines de nos côtes. Qui dit vents violents, signifie souvent dégâts collatéraux!

Le 3 janvier 2018, un poteau téléphonique de Montaillon (79370 Mougon-Thorigné) fut décapité par les fortes bourrasques de vent. La partie portant le boîtier téléphonique se trouvant au sol, ce dernier détruit . . . . mais restant fonctionnel pour un certain nombre de lignes!

Il nous fut bien sur très difficile de trouver un "humain" pour prendre en compte le problème. Les divers numéros téléphoniques d'Orange nous incitant à nous diriger vers un site Internet, sur lequel bien sur impossible de traiter correctement notre incident!

Nous avons essayé, sans succès, de motiver les collectivités locales pour nous aider. La majorité des réponses "verbales" étant : "Que voulez vous que nous puissions faire?"

Question : "A quoi servent donc toutes ces strates d'élus  qui n'ont de pouvoir que celui de toucher des émoluments qui ne sont pas des salaires mais des indemnités obtenus par nos propres impôts, pour des actions . . . invisibles?"

Lundi 15 janvier une entreprise missionnée par Orange est venue, sans qu'aucun avis de passage ne soit indiqué aux pauvres "pecus vulgaris" que nous sommes, pour récupérer le poteau endommagé.

Sans état d'âme, sans réflexion, l'employé a coupé le câble menant au boîtier endommagé, qu'il jeta au sol sans aucun ménagement. J'ai pris les photos qui suivent en exprimant mon mécontentement à l'employé.

L'employé désynchronise le boîtier du poteau

Ça c'est du boulot de "Pro"

En fichage du nouveau poteau "alu", destruction de la chaussée
Vous pouvez voir ici le professionnalisme des sous-traitants d'Orange. No comment!

Aujourd'hui 16 janvier, devant notre colère d'hier après midi, la même entreprise de "gougnafiers" est revenue poser un câble temporaire, toujours avec le même professionnalisme!

Quelques photos de cette belle ouvrage!

Câble blanc temporaire

Elle est pas belle la vie, selon Orange

C'est classieux
Nous n'acceptons pas bien sur d'être traités comme si nous étions de sous citoyens. 

Y por fin jueves 18 de enero (oui ce sont les nerfs)

Il pleut, il vente, il travaille. Merci monsieur

La ligne est à l'ouest, ça c'est sur. Lui il raboute les fils dans la gaine enterrée; merci Monsieur
  Une équipe de 2 courageux qui malgré des conditions peu favorables rétablirent les lignes. A celui qui "raboutait" les fils dans le sol je demandais : "vous avez fait vite". Réponse : "aujourd'hui l'urgence c'était Montaillon". Bravo!

Il suffisait de trouver la (le) bon interlocuteur (trice). Ah elle est belle la France.

Nous souhaitons "fortement" qu'un responsable d'Orange vienne se rendre compte du "mépris non professionnel" des sociétés missionnées par Orange pour réaliser les travaux d'entretien ou de remise aux normes des supports qui lui incombent, pour "transporter la voix et les données" pour lesquels nous payons cher des services inopérants!

Nous souhaitons en second lieu, évoquer avec lui et les collectivités territoriales dont nous dépendons, la réalisation de la modernisation de notre réseau et son enfouissement, comme cela a été réalisé pour les divers lieux de vie de notre collectivité territoriale.

Dans le cas ou notre légitime demande ne serait pas prise en compte, nous nous tournerions vers la justice de notre pays.

Peire

jeudi 4 janvier 2018

Ah que c'est beau le progrès et les . . . . . automatismes!

Tempête, ce qui en période hivernale n'est pas une chose extraordinaire. Si ce n'est que cela entraîne parfois des dégâts, du type chute d'arbres, bris de poteaux téléphoniques, vagues submersibles, . . . .

Aujourd'hui à Montaillon j'ai sollicité les divers services pour remettre en état un poteau téléphonique sectionné par le vent. Les services communaux sont passés hier matin pour attacher les fils à un mur et mettre les restes du poteau et le boîtier de raccordement en sécurité. Le boîtier est ouvert, ce qui implique que les lignes sont dans l'humidité et que bientôt il n'y aura plus de connexion, ni téléphone, ni internet, ni plus pour celles et ceux qui ont tout sur la box!

Pour joindre la commune ça va encore, mais après pour joindre Orange . . . .

Que ce soit par mail, impossible, par téléphone, impossible et par le 3900, là c'est merveilleux!

Il faut beaucoup de finesse et de ruse pour atteindre enfin un conseiller, qui "tout de go" vous réconforte : "une signalisation de l'incident a été faite à Orange". Dans notre cas c'est la commune. 

J'insiste alors sur le fait qu'être au courant c'est bien, mais est-il prévu une intervention? Mon interlocuteur me répond par la négative et s'engage à emmètre une nouvelle signalisation!

Ceci n'engageant rien et fait croire au demandeur que l'on va s’intéresser au problème.

Dans deux ans il faudra beaucoup plus qu'aujourd'hui utiliser internet dans nos vies administratives, mon inquiétude :
  • Nos concitoyens sont-ils réellement éduqués et équipés pour une telle réalité
  • Nos équipements sont-ils à la hauteur du défi à relever
Pour moi la réponse set simple : NON!

Enfin deux photos de ce petit Montaillon dont nos élus se moquent bien depuis longtemps, il va falloir que cela change!






Sin comentario

Feliz ano nuevo a todas y todos, y sobre todo buen teléfono!

Peire

samedi 9 décembre 2017

Windows . . . . . la dictature en marche (2)

 

                                       LinuxUbuntu on Windows10

Auteur : Jérôme Gianoli

Windows10, la distribution Linux Ubuntu débarque dans la Windows Store, que se passe-t-il ?

Microsoft a étonné lors de sa conférence Build. Si l’arrivée d’iTunes dans la Windows Store n’a pas manqué de faire son effet, une autre surprise inattendue fait parler d’elle.
Le système d’exploitation Linux Ubuntu fait également son entrée dans la boutique en ligne du géant.
Le géant du logiciel a une politique d’avenir difficile à comprendre. La firme a cependant bien conscience que le paysage PC change.
Du coup l’approche autour de Windows 10 semble être « l’universalité ». Cette notion a déjà pris forme avec les « applications universelles » mais le concept va désormais plus loin.
La présence d’Ubuntu dans le Windows Store questionne. Quel est l’objectif de Microsoft ?  Si la réponse n’est pas connue, une chose est certaine. Le géant ne veut pas affronter directement l’open source. Son approche est plus subtile.

Ubuntu, l’ennemi devient un ami mais en tant qu’application

Sans le dire explicitement, cette manœuvre change la nature de la distribution Linux Ubuntu. L’idée d’un système d’exploitation se transforme en celui de logiciel seulement. 

Fondamentalement, Microsoft permet qu’une distribution Linux (un OS) s’installe comme une simple application sur des appareils Windows 10.
Mon ressenti : « Ils sont forts, prendre sous son sein ce petit Linux, en faire un serviteur, lui faire exécuter les tâches ingrates, mais efficaces, gardant ainsi pour soi toute la gloire. Un vrai politique en somme. »

Quels avantages pour Microsoft, si nous pouvons "lancer" en interne W10 les applications Ubuntu (La suite LibreOffice, The Gimp, Firefox, ....). De toutes façons il faudra former, un peu, les vendeurs ainsi que les utilisateurs finaux.

Ou alors ce serait une façon de neutraliser Linux, là je pense qu'il s'agit d'un très mauvais calcul!


Montaillon le 10/12/17 Ayuda Ubuntu 14.04


Peire

vendredi 1 décembre 2017

Windows la dictature . . . . . en marche!


Aucune allusion ici n'est faite aux gouvernants actuels, bien que ce qui suit est dans la tragique logique de notre société hyper matérialiste, où l'inculture générale le dispute au profit à tout craint !


Aujourd'hui ne pas être connecté, c'est comme hier ne pas posséder de téléphone fixe chez soi. Pourtant lorsque je suis arrivé à Montaillon en . . . . . 1982, nous avions encore dans ce joli village du sud des Deux-Sèvres, une habitante au bord du Lambon qui tenait la cabine téléphonique . . . . publique !


Aujourd'hui Internet est devenu incontournable. Il sera désormais d'avantage et ce très très vite, car l’État se désengageant de beaucoup de choses, réduisant ses coûts de fonctionnement, déportera, pourquoi pas, certaines actions vers une interaction « Citoyen-Robot ».


Oh je sais cela va faire rire, mais dans moins de dix ans, celles et ceux qui n'auront, ni le goût, ni l'envie, ne riront plus ; ils seront en marge de cette société de moutons que l'on conduit avec force promotions et utilisation d'internet à outrance, vers un esclavage « joyeux, créatif, voulu » !


Autrefois en cette période on pouvait voir dans la jolie crèche communale, le « Ravi », yeux levés plein d'espérance et de ravissement à cette joie qu'apportait Noël.

Aujourd'hui ce sont des yeux pleins de désirs vers ces machines que l'on appelle « ordinateurs portables » que se tournent les espérances de ce monde de « loosers ».


Alors on se lance dans l'achat d'une nouvelle machine, il faut avoir le dernier « Windows », celui d'il y a deux ans étant déjà largement obsolète ma pauvre dame !


- Que fait-il de plus votre W10 ?

- Rien, mais . . . .

-Vous faisiez quoi avant ?

- Rien, mais . . . .


A regarder de plus prés, oui il fait beaucoup de choses en plus que ces prédécesseurs W10. Si vous n'êtes pas informaticien assez doué, il vous garde « prisonnier » dans son monde et vous interdit, tout d'abord gentiment, puis plus sérieusement ensuite si vous passez outre ses . . . . consignes, en vous refusant l'installation de logiciels dits « libres ».


Bien sur, il vous suffira si vous connaissez, d’inhiber le programme superviseur et/ou d'arrêter les services bloquants l'installation des logiciels libres. Sinon comme des millions de mouton, j'ai dit moutons, vous achèterez les divers produits dont vous aurez besoins et qui sont présents mais de façon temporaire sur la machine !


Voilà comment induire de façon non désirée des achats et des réflexes conditionnés, amplifiés par la masse des voisins, amis, connaissances ayant faits les mêmes choix. Car la vie dans le troupeau est toujours plus réconfortante et sécurisante, pour le mouton moyen.


Pourtant à l'achat d'une machine le vendeur devrait vous demander si vous conserver ou pas Windows. Dans l'optique d'une réponse négative : » Non merci Monsieur » car il faut être polychrome avec le vendeur, : » moi je travaille full Linux ».


- chi co le che ?

- o le un truc de même, cho marche bien, que tou pien tchose



Le vendeur désabusé, qui vous avez prit pour une buse, appelle son chef devant une telle réponse.

Celui-ci tout autant incrédule vous lance : » On peut travailler sans . . . . Windows » ?


Fier comme Barabas devant Pilate, pas la dune, vous dites simplement : « On peut même garder votre Windows et installer à coté un petit Linux UBUNTU, faire cohabiter les deux, travailler sur les mêmes fichiers, etc . . . ».


Le vendeur effaré, comme un lapin prit dans les phares d'une voiture la nuit, vous dit : » je vous dois combien docteur ! ». Là magnanime, ou à Béziers, ce qui convient parfaitement à mon histoire ; à Béziers le « Bit est roi » (pour celles et ceux qui ne connaissent pas bien l'informatique : « Bit = Binary Digit), élément de base de l'informatique, il vaut soit 1, soit 0).


Là vous rappelez la loi : »on ne peut vous imposer un quelconque OS, ainsi généralement comme chez M.E. Leclerc on vous fait une remise ». Enfin il faut râler un peu quand même.


Voilà gentilles lectrices, gentils lecteurs, oui je sais c'est un peu longs cette formulation mais bien plus compréhensible que cette connerie d'écriture récursive et en plus cela me permets de mettre en valeur les femmes qui sont tellement moquées, tellement humiliées et tellement importantes dans nos vies de Monsieur « je me la pète ».


Alors jolies mamans, si à Noël vos enfants vous réclament le même ordinateur que celui de la voisine ou du petit copain de classe, il sera sûrement sous W10, qui vous incitera à acheter, toujours plus de services qui ne servent à rien et des jeux débiles qui mangent le temps libre des petits et des grands.


Si vos enfants ont réellement besoin de traitement de texte, de tableurs, réaliser des présentations, d'organiser des bases de données, de dessiner, d'écouter de la musique de faire des films, que sais-je encore, ça c'est typiquement Bordelais, mais je serais très étonné si quelqu'une, quelqu'un ait compris cette phrase ; ils peuvent utiliser Linux.


Généralement la distribution la mieux adapté à une utilisation bureautique moyenne, c'est UBUNTU, qui possède après son installation tous les programmes nécessaire à la réalisation de toutes les tâches de base.


Je vous rappelle enfin que Noël c'est la fête du partage, de l'amour et de l'espérance qu'un jour, qui semble de plus en plus s'éloigner hélas, nous vivrons un peu plus fraternellement.


Pour vivre heureux il faut rêver et ses rêves réaliser


Comme eut dit ce cher Monsieur Jean d'Ormesson, en cette période de Noël, il faut aller de l'Avent. 

Peire






Montaillon le 1er décembre de 2017 chez Ayuda Ubuntu 14.04

lundi 27 novembre 2017

Le SAM est de retour!

Aujourd'hui la boite aux lettres déborde. Il est vrai que c'est l'automne et les feuilles de diverses formes, de coloris chatoyants . . . . tombent sur ce pauvre peuple qui n'en peut mais!

Des impôts dont je ne me serais pas acquittés en temps et heure; pas acquitté donc coupable. Oui je sais ce sont les nerfs! Vivement le droit à l’erreur du noble Darmanin! Mais je me méfie car je connais l'adage : " Lundi Darmanin, demain tu ne feras pas le malin".

Mais aujourd'hui le pompon, c'est le SAM, le Syndicat d'Assainissement du Mellois, qui m'envoie une petite facture du contrôle de mon "ANC" qui fut faite en 2015 et pour laquelle j'ai déjà reçu deux factures en 2016!

Celle d'aujourd'hui à cela d’hallucinant que la référence compteur est celle de mon . . . . jardin potager !

J'ai donc courageusement prit mon téléphone pour demander quelques explications. La personne m'a indiqué que le SERTAD, qui lui distribue et vérifie les installations avait du donner un numéro de compteur inexact, mais bon . . . . on s'en fout, c'est l'adresse de distribution qui compte!

On constate quand même que la gestion de ces syndicats est . . . . approximative et au fait pourquoi à une époque où nous manquons de ressources financières une telle gabegie. Dans la loi NOTRe, il me semblait qu'il fallait diminuer le nombre de syndicats, fussent-ils mixtes!

Pourtant l'année dernière (2016), nous avions reçu deux facture pour 2015, en avril et en octobre. Sur la seconde un post-it nous indiqua que les administrateurs avaient décidés de nous faire payer sur 4 ans, puis sur 6 ans, d’où ce rappel.

Elle est raide la ficelle! (de rappel, pour éviter de tomber où de couler)!

Philippe Boinier, maire de Mougon l'an passé, avait reconnu en conseil s'être fait avoir par les autres administrateurs. A cette époque un peu tendue car il s'agissait de statuer sur l'assainissement du village de Montaillon, qui lui avait abondé celui des bourgs et qu'une enquête d'utilité publique en décembre 2016, allait transférer de "collectif à SPANC".

Cela sans jamais tenir compte des solutions pertinentes présentées par des habitants concernés, conscients des problématiques, mais surtout, qui de par leurs activités récurrentes durant plus de 20 ans sur le ruisseau, ont fait la démonstration de l'intérêt qu'ils portaient et portent encore au devenir de l'eau potable, bien trop précieux pour le confier à de vulgaires gestionnaires, qui gèrent surtout . . . .  leur carrière!


Le numéro de compteur est celui de mon jardin

Vérif SAM 2015 . . . encore!
Il est bien géré ce Pays Mellois, il suffit d'augmenter les taux pour compenser les erreurs humaines. Elle est bien faite la langue française.

Augmenter les taux =? Augmenter l'étau

Elle est pas belle la vie (la vis, et oui l'étau ça se visse, m'enfin!).


Peire